Comment envoyer de gros fichiers par Internet


INTRODUCTION


On a tous été confrontés un jour ou l’autre par un client, un imprimeur, une agence de pub ou un membre de notre famille qui nous a dit : “envoie moi tes fichiers !”

Et c’est parti pour les galères, les emails retournés “size exceeded”, les formats trop lourds, non compatibles, les temps d’envoi de plusieurs heures stoppés au milieu du transfert !

Quelle est la solution la plus efficace pour envoyer nos images, pour nous photographes et aussi pour nos utilisateurs ?

Voici un comparatif simple et compréhensible des différentes solutions d’envoi de fichiers :
- par email
- par services basés sur le cloud
- par FTP

Le choix de votre transfert va dépendre de la taille des images, de leur format et de leur nombre.

Il n’est pas inutile de faire un petit rappel des formats d’images les plus fréquents pour envoyer celui qui sera le plus adapté à votre utilisateur.

 

Les différents formats d’images

# Le format JPEG

C’est de loin de format le plus adapté au transfert de fichier car la compression de l’image lui permet d’être moins lourde que son format d’origine.
Un fichier JPEG (Joint Photographic Experts Group), est un fichier comportant des données compressées par des algorithmes basés sur la couleur (chrominance). Or l’oeil humain est un mauvais analyseur de couleur.
A titre d’exemple compressez une image d’un beau ciel bleu avec quelques nuages, vous ne verrez jamais les pixels bleus intermédiaires que la compression aura supprimés. Mais le poids de votre image aura été divisé par 100 !

C’est le format idéal si votre utilisateur n’a pas à corriger votre image ni à l’enregistrer à nouveau en JPEG.
Sinon le fichier subirait une nouvelle dégradation qui s'ajouterai à la précédente. Il n’est donc pas envisageable de faire des retouches successives sur un fichier JPEG avec des enregistrements successifs.

Il vous reste pour être précis à lui envoyer la dimensions de l’image dont il a besoin.
Inutile de lui transférer une image de 6000 x 4500 pixels pour un blog, un fond d’écran ou un quart de page.
Sur l’échelle de compression JPEG 1 à 12 proposée par le logiciel Photoshop vous pouvez opter pour 8, 9 ou 10 sans vous tromper, même pour une pleine page A4 envoyée à un imprimeur.
Pour en avoir le coeur net ouvrez côte à côte, et au rapport 1:1, le fichier compressé et le fichier original. puis partez à la recherche des fameux artefacts de compression, ces matrices de 8x8 pixels servant de base aux algorithmes.
Si vous jugez la compression trop forte augmentez l’indice, passez de 8 à 9, ou de 9 à 10.

 

# Le format RAW

Le format Raw est un format propriétaire, il est différent pour chaque fabricant et voir même pour chaque appareil photo chez un même fabricant. C’est un format fermé.
La particularité de ce format tient au fait qu'il enregistre toutes les informations issues du capteur, sans les traiter ni les compresser. Ce format pourra être développé avec des logiciels spécialisés tels que Lightroom, Dxo pour ne citer que les principaux. Une fois vos réglages colorimétriques et retouches esthétiques éventuelles effectuées vous pouvez exporter le fichier dans un format adapté à chaque utilisation.

Est-il conseillé de transférer son format Raw ?
Cela dépend du sens que vous portez à “auteur d’oeuvre photographique”.
S’il s’agit d’un packshot produit et que vous avez confiance dans le graphiste qui va équilibrer les blancs et détourer l’image il n’y a sans doute aucun problème.
Dans le cas contraire vous ne pourrez pas maîtriser le développement effectué par l’utilisateur. Son écran est-il bien calibré ? Aura-t-il la main un peu lourde sur les filtres pré-enregistrés ?
Vous risquez d’avoir des surprises.
Est-ce qu’Henri Cartier-Bresson laissait ses négatifs à n’importe qui ?

 

# Le format TIFF

L’enregistrement en TIFF (Tag Image File Format) permet de sauvegarder l’image sans aucune détérioration. Aucun problème de compatibilité de version n’est à craindre avec ce format. Et il peut-être compressé avec l’algorithme non destructeur LZW.
Autres avantages, il conserve les calques créés sur Photoshop et la séparation quadrichromie en CMJN.
Un inconvénient est le poids du fichier, le transfert de l’image sera donc plus long.

 

# Le format PSD

Le format d’image PSD (Photoshop Document) est le format de Photoshop par défaut ; il prend en charge toutes les fonctionnalités du logiciel, et conserve donc les différents calques, effets colorimétriques.
Si ces calques sont indispensables à votre interlocuteur vous n’avez pas d’autre choix que ce format.
Attention au risque d’incompatibilité de version.

 

# Le format ZIP

Le format zip n’est pas un format d’image, c’est un format de compression de fichier. Il est totalement inutile de zipper une image quelque soit son format, vous ne gagnerez pratiquement rien.
Mais le format zip est d’un grand intérêt pour regrouper des fichiers ou des dossiers, même avec arborescence, dans un seul fichier .zip.

 

Voilà, nous avons terminé notre petit rappel des formats d’images les plus fréquents. Il ne vous reste plus qu’à choisir le format le plus adapté pour vous et votre utilisateur et à lui transférer les fichiers.

Là commence l’essentiel de notre article, comment allez-vous partager ces fichiers ?

Pour faire votre choix il faudra d’abord vous interroger sur le poids de vos fichiers. En fonction de celui-ci vous trouverez une ou plusieurs solutions adaptées.

Vous êtes certainement en train de vous dire, « ils sont bien gentils mais des solutions il y en a des dizaines , comment faire mon choix ? ». Ne vous inquiétez pas, nous les avons comparées pour vous !

Découvrez-les en détail sur :
- les fournisseurs d’accès internet
- les fournisseurs de messagerie
- les services cloud
- les FTP

 

Tableau de synthèse

Voici un tableau de synthèse des solutions adaptées au poids des fichiers à partager

Solutions /
Tailles des fichiers
Fournisseurs
d'Accès Internet
Fournisseurs
de Messagerie
Solutions Cloud
et autres
FTP
Jusqu'à 25 Mo
Jusqu'à 2 Go
Jusqu'à 15 Go
15 Go et plus

 

Envoyer des fichiers avec votre FAI  >

par Thierry Petillot - dernière mise à jour le jeudi 26 novembre 2015